RECOMMANDATION DU CLUB LECTURE - JUIN 2021

A l’occasion de l’atelier lecture du 3 juin, voici 3 livres qui ont retenu notre attention...

RECOMMANDATION DU CLUB LECTURE - JUIN 2021

« La mère morte », de Blandine de Caune

Résumé : Une mère, âgée mais indépendante, se trompe de jour, de lieu de rendez-vous avec ses filles, achète des objets superflus et coûteux, oublie dans le coffre de sa voiture des fruits de mer, et se lève en pleine la nuit. Cela pourrait être drôle, si ce n’était une maladie mentale due à l’âge, et surtout si cette femme si confuse n’était pas la romancière Benoîte Groult, la mère de l’auteure.
Benoîte Groult lutte et refuse avec rage de céder à la fatalité et à la vieillesse, elle qui a été une militante de l’association « Pour le droit de mourir dans la dignité  ». Mais ce que ce livre raconte, ce n’est pas juste le deuil hélas ! Le 1er avril 2016, la fille de Blandine de Caunes, Violette, 36 ans, meurt dans un banal accident de voiture, laissant orpheline sa fille Zélie.


« Le cercle des derniers libraires », de Sylvie Baron

Résumé : Il y a Emma, une jeune libraire dynamique, créatrice de l’association le Cercle des derniers libraires. Et Adrien Darcy, journaliste sportif, incapable de se remettre en selle et déprimé après un accident de vélo.
Mais quand le rédacteur en chef de La Montagne lui propose de mener l’enquête sur de mystérieux meurtres commis sur des libraires, le jeune homme, d’abord réticent, accepte. Premier indice : les trois victimes appartenaient au Cercle des derniers libraires. Qui se cache derrière cette association ? Qui lui en veut au point d’en supprimer ses membres ?


« Âme brisée », de Akira Mizubayashi

Résumé : Tokyo, 1938. Quatre musiciens amateurs se réunissent régulièrement pour répéter. Un Japonais Yu et trois chinois, Yanfen, Cheng et Kang, malgré la guerre opposant les deux pays.
Un jour, la répétition est brutalement interrompue par l’irruption de soldats. Le violon de Yu est brisé par un militaire et le quatuor est embarqué. Dissimulé dans une armoire Rei, le fils de Yu, assiste à la scène. Il ne reverra jamais plus son père, mais grâce au lieutenant Kurokami il échappe à la violence des militaires et récupère le violon de son père. Cet événement constituera pour Rei la blessure première qui marquera toute sa vie...

N’oubliez pas la Boîte à Livres gérée par Pascale, vous pourrez peut-être les trouver..